MAMAN TRES RONDE ET TRES HEUREUSE ;)

talon-chaussure
Je talon, tu talons, Nos talons de rondes ;)
7 décembre 2015
Snapshot_20151217_084426
ENORME
17 décembre 2015
Show all

MAMAN TRES RONDE ET TRES HEUREUSE ;)

Fotolia_88888421_Subscription_Monthly_M

Lorsque je suis devenue maman, cela a été le plus grand des bonheurs dans ma vie !

Fotolia_47140945_Subscription_Monthly_M

Je sais que cette phrase ressemble au plus grand des clichés mais c’est pourtant la pure vérité, d’autant que le parcours n’a pas été simple en tant que femme de catégorie dite “obèse”…

En effet, notre couple a connu quelques embuches pour avoir notre poupette ET bien évidemment, ces “dysfonctionnements”  m’ont tout de suite été imputables pour la majorité du corps médical . Mon conjoint lui, de poids dit “normal”, était forcément hors de cause…

Eh oui, statistiquement, le surpoids est UNE des causes de l’infertilité donc, de là à traduire “vous êtes en surpoids donc vous êtes sans doute stérile”, il n’y a qu’un pas …

A leur grand étonnement, finalement, mon obésité n’était en rien la cause de nos difficultés pour enfanter ET SURTOUT il n’était pas question de stérilité… 

Ensuite, lorsque je suis tombée enceinte, alors là tout le corps médical s’est acharné à me trouver du diabète gestationnel et /ou de l’hypertension ou des œdèmes, peut- être quelques varices pour démontrer un dysfonctionnement de la circulation ? ? “Un petit effort Christelle, tu a 38 ans, 30 kilos de trop tu pourrais avoir les problèmes de santé qui vont communément avec ?” Non ?

Fotolia_11485661_Subscription_Monthly_M

Eh bien que nenni ma mie ! Rien de tout cela. Je suis sciemment provocatrice, non pas pour prôner le surpoids mais juste pour passer le message que la minceur n’est pas offerte à tous. 

Pour la petite histoire, nous mangeons équilibré à la maison, je fais du sport et je ne suis pas du tout adepte des “fastfoods” et encore moins de la cuisine industrielle au quotidien. J’adore cuisiner et vous pouvez me mettre au défi de décrypter le nombre de calories dans tel ou tel produit … Evidemment soyons honnêtes, nous sommes gourmands et avons un bon coup de fourchette mais cela ne peut entièrement justifier de mon surpoids, c’est mon métabolisme et c’est ainsi !

Franchement en plus d’être en fort surpoids, j’étais en bonne santé et la grossesse se passait fort bien … Cela semblait défier toutes les lois de la physique médicale…Un cas bien  atypique j’étais là , ne rentrant pas dans les statistiques ni les cases prédéfinies, c’est l’histoire de ma vie Fâché

Ensuite s’en sont suivis tous les conseils nutritionnels de “télé 7 jours” et toutes les recommandations infantilisantes et dégradantes qui vont trop souvent avec le statut d’obèse. Eh oui , beaucoup de médecins n’ont pas fait psycho en seconde langue…

Quelle lutte, quel parcours de guerrière pour avoir un bébé quand on est trop grosse … J’ai même vu un “éminent spécialiste” qui a su m’expliquer que “mon désir d’enfant était d’une grande inconscience compte tenu de mon surpoids . C’était un acte irresponsable de ma part que de désirer un enfant “dans mon état” et  que si j’étais obèse c’était à cause des la malbouffe car pendant Auschwitz, il n’y avait pas d’obèse… “

Ses préconisations en tant que “spécialiste” de la procréation médicalement assistée ont été de me recommander fortement  un rendez-vous chez un chirurgien bariatrique, autrement dit, me faire faire l’ablation d’une partie de mon intestin ou me faire implanter un anneau pour resserrer mon estomac ou que sais- je encore comme barbarie…

Ce “médecin”, pour ne pas compromettre ces certitudes discriminantes et pour ne pas non plus risquer de compromettre son statut de “grand professeur” légitimé par de  belles statistiques tronquées de réussite à la procréation assistée, a tout simplement, de manière détournée, refusé de me prendre en charge.

Il n’a procédé à aucun examen médical, n’a rien cherché sur le plan de l’endocrinologie, a jugé inutile de procéder à quelque analyse médicale que ce soit. Il a juste toisé mon apparence purement physique, assis sur son autosuffisance dans son bureau et a décrété clairement que je n’étais pas digne de devenir maman… 

Ca vous glace les os ? Et pourtant, Je vous assure que tout cela est vrai et sans aucune exagération de ma part car je n’ai pas du tout l’intention d’endosser le statut de victime ou de faire pleurer dans les chaumières Clignement d'œil  Ne vous inquiétez pas le comte de fée fini bien Clignement d'œilFotolia_88888421_Subscription_Monthly_M

Mon conjoint et moi avons persévéré, nous avons endossé notre plus beau costume de super héro et avons pris d’autres chemins que les voies classiques. Il faut tout de même préciser que dans ce parcours du combattant, nous avons également rencontré un autre corps médical formidable, en dehors des sentiers battus, profondément humain et de surcroît compétent !

Je n’ai finalement pas eu la nécessité de passer par une FIV et notre merveilleuse petite fille est née, 52 cm, 3,780 kg une splendide petite métisse pleine d’amour et de vie IMG_0124( je sais je ne suis pas objective, ma fille est forcément la plus belle , photos à l’appuiTire la langue )

Maintenant, elle pousse, elle pousse et aujourd’hui je suis maman d’une petite fille de bientôt 5 ans qui est une boule d’énergie et de pertinence et qui bien évidemment nous remplit de joie, sauf quant elle nous rend dingue mais là je suis les conseils d’Alexandra à la lettre Clignement d'œil  

http://parents-heureux-enfants-heureux.com/

Pour autant, loin d’être inconsciente et en tant que maman “différente”, je me pose forcément beaucoup de question quant à l’impact de cette différence sur ma fille et ses interactions dans la société :

Souvent je me demande comment ma fille va t’elle vivre mon surpoids ?

Ne sera t’elle pas le jouet de railleries à l’école à cause de la particularité physique de sa maman ?

Quel regard portera t’elle sur la différence ?

Ne sera t’elle pas elle même touchée par la “malédiction” du surpoids ?

Et moi, saurai je accepter de lâcher prise sur mes vieux démons associés à la nourriture vécue comme souvent démoniaque pour ne pas troubler son comportement alimentaire ?

Toutes ces questions et bien d’autres m’ont beaucoup hantée au début de sa croissance et puis peu à peu, j’ai appris à regarder notre fille, à l’entendre et surtout à l’écouter.

Pour ce qui est de la nourriture, je la laisse relativement libre et surtout autonome. Elle seule peut ressentir sa satiété et je fais confiance à cette capacité innée. Il n’y a aucun aliment interdit, pas d’obligation de terminer à tous prix son assiette et pour le  moment elle gère parfaitement ses ingestions, sans compulsions et en parfaite autorégulation. Clignement d'œil 

J’ai ouvert les yeux sur ce que elle me renvoyait, sur sa vision de moi et cela a été une véritable révélation ! J’ai décidé d’arrêter de me flageller et de regarder mon corps et mon image de moi à travers elle. J’ai tant de plaisir à observer ma fille évoluer que très souvent, pour ne pas dire quasi quotidiennement, je prends de vraies leçon de vie à ses côtés. 

ET là , Oh BONHEUR ! Pour ma fille, je suis la plus belle des mamans, j’ai un beau gros “bidou” , mon “cucu” est tout moelleux  et mes “nénés” sont trop doux.

“Dis maman, est ce que moi aussi j’aurai des gros nénés comme toi quand je serai grande ? moi je veux les mêmes nénés que toi maman “ …  “ Oh maman t’es trop belle moi je t’adore trop !”

Je peux vous assurer que ces phrases tendrement biscornues et si réparatrices resteront longtemps gravées dans ma mémoire car là où il est souvent renvoyé aux femmes en surpoids qu’elle sont TROP ou PAS ASSEZ, je suis juste “parfaite” puisque enviable ! Je peux vous dire que je m’en étonne encore et surtout je nourri mon ego de cette saine réflexion en lui accordant tout le crédit qu’elle mérite !

A chaque fois que ma puce me parle de mon corps c’est avec tant d’admiration, de bienveillance et d’amour que je suis scotchée devant mon maître YODA Clignement d'œil Là où la société me renvoie que mon ventre est trop flasque, que ma poitrine est trop lourde et que mes fesses sont trop volumineuses et bien ma fille elle me regarde avec des yeux pleins d’envie, d’amour et d’admiration .

Print

N’est ce pas la plus belle des leçons de vie ? Le regard de l’enfant qui jusqu’à présent dénué de toutes préjugés sociétaux me dit “tu es la plus belle maman !”

Il existe une phrase très juste que je cultive au quotidien : Les parents éduquent les enfants mais les enfants élèvent les parents !  Moi je suis convaincue de la véracité de cette phrase et je reste dans la plus grande des humilités face à mon enfant pour absorber tout le bénéfice de cette grande sagesse naturelle qui habite chacun de nos enfants Sourire 

Alors comme je suis quasiment née grosse et que les multiples régimes non contents de me faire grossir un peu plus à chaque fois ont détérioré mon corps, j’ai décidé d’accepter cet état de fait et de vivre grosse et comble de la provocation, belle et HEUREUSE ! Et je suis donc une maman très ronde et très heureuse !

Meditation

 Mon conjoint m’a toujours vu très belle mais à travers ses yeux, bizarrement je trouvais souvent qu’il n’était pas objectif et que l’amour l’aveuglait mais tout aussi bizarrement, lorsque ma fille me regarde avec amour et bienveillance, je lui accorde tous les crédits. Sans doute est ce du à l’innocence que j’associe à l’enfant !  Ma fille me l’a dit, elle me trouve belle et c’est pour moi l’essentiel et puis, c’est forcément vrai ! Clignement d'œil 

Alors évidemment, je ne suis sans doute pas la maman qui fera de l’acrobranche avec elle et je ne ferai pas le concours du plus joli bikini sur la plage. Peut être entendra t’elle des méchancetés sur sa maman et sans doute devra t’elle être confrontée à la bêtise de certains dans ce monde mais n’est ce pas le lot de tout un chacun ? Finalement, quelque soit la différence elle est souvent cruellement stigmatisée mais si nous sommes heureux, que notre équilibre est acquis et notre image assumée, qu’importe ?

Fotolia_69091180_Subscription_Monthly_MJe crois que ma fille est heureuse et elle me semble fière de sa maman. Alors forte de ces convictions, nous avançons dans notre relation mère / fille qui se construit au quotidien et souvent, je me prends à penser que finalement puisqu’elle vit la “différence” depuis toujours , eh bien peut- être deviendra t’elle un être tolérant et éclairé qui participera à la construction d’un monde de demain meilleur et bienveillant !

OH c’est beau l’amour et vive la différence n’en déplaise aux donneurs de leçons Tire la langue !

  Atomiquement Vôtre,

Christelle

Snapshot_20151211_093920 (3)

2 Commentaires

  1. Severine dit :

    Que de vérité dans tout ce que tu écris. Et pour sur… J ai eu l immense joie de partager ta grossesse dès le début et de rencontrer Ta Merveille dès sa naissance! Mais quel parcours pour avoir ta puce à tes côtés aujourd’hui. Tu as su passer outre tous les préjugés et les blocages du corps médical, même si cela ne s est pas toujours fait dans la douceur… Mais tu croyais en ce que tu es et ce que tu désirais le plus… Donner la vie est un don du Ciel pour les femmes, pour TOUTES les femmes.
    Petite larme d émotion en voyant ces magnifiques photos…
    Bravo pour ce magnifique article ma Splendide Ronde Atomique

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test, aucune commande ne peut être formulée Rejeter