La gentillesse en rondeurs

Liste des boutiques grandes tailles pour une ronde atomique !
4 novembre 2015
Fotolia_90748970_Subscription_Monthly_M
Sans les régimes, j’aurais pu être mince ;)
6 novembre 2015
Show all

La gentillesse en rondeurs

Je suis tombée sur un bel article dans Psychologie magazine et j’ai trouvé pertinent de partager mon résumé avec vous. Chaque année, Psychologie célèbre la journée de la gentillesse dans ses 11 éditions à travers le monde et cette journée de la gentillesse a lieu le 13 novembre.

15773295945_c8a61f3188_m

Paille « gentillesse »

Il m’a semblé intéressant de relayer l’information car le mérite de cette action m’a personnellement interpelée.

Il s’agit d’une journée mondiale, aujourd’hui célébrée par 19 PAYS. En 2009, Psychologies reprenait l’initiative en France.

Vous trouverez les pays membres et la déclaration de la gentillesse sur le site www.worldkindness.org.sg

L’idée est née au Japon, dans les années 1960, après de violentes altercations entre policiers et étudiants à l’université de Tokyo. Le président de la fac, dans un esprit très peace and love, a alors suggéré que chacun fasse preuve de petites attentions au quotidien pour que, progressivement, la gentillesse inonde le campus, puis la ville et le pays. Ainsi est né le Small Kindness Movement du Japon (« Mouvement de la petite gentillesse ») ; puis, en 1997, le World Kindness Movement, « Mouvement mondial de la gentillesse ». Rendre le monde plus gentil, la tâche semblait rude. C’est pourquoi il a été décidé de commencer d’abord par une journée – comme on arrête de fumer. Une journée pour arrêter de fulminer.  À nous de la faire exister. “ Voilà ce que nous dit Psychologie magasine.

Aujourd’hui, si l’on dit à quelqu’un qu’il est gentil, on ressent immédiatement le besoin de spécifier “ gentil au sens noble du terme” car le gentil a pris la connotation du “bon qui rime avec con. ¨

Au cours de l’histoire, le mot “gentillesse” a signifié des sens opposés qui ont fini par lui donner cette si mauvaise réputation. Dans l’antiquité, le mot “gentilis” désignait l’appartenance à la noblesse romaine mais la révolution de 1789 ternit définitivement le sens positif du mot gentillesse puisque les “gentilshommes » étaient les courtisans soumis et dévoués au roi et représentant à la foi les bourreaux du peuple et les grands perdants de la révolution.

Pourtant, la gentillesse , lorsqu’on en comprend l’intérêt et les limites est une vertu des plus modernes et des plus importantes dans notre monde de brutes ! Etre gentil n’est pas une défaillance ou une faiblesse, c’est au contraire une force, une grande force.

Ne vous y trompez pas, la gentillesse n’est pas une attitude de soumission qui confère à l’autre tous les droits.

Pour être gentil, “librement gentil”,  comme le dit très bien le psychiatre et psychothérapeute Frédéric Fanget, il faut avoir le choix de ne pas l’être” .

La gentillesse est un acte, une attitude que l’on décide ou non qui ne tient par pour engagement et que l’on peut modifier à sa guise si le comportement de l’autre ne justifie pas que l’on fasse preuve de cette gentillesse. Etre gentil ne veut en aucun cas dire que l’on ne sait pas dire non !

Plusieurs études scientifiques démontrent que la gentillesse est bonne pour notre santé tant physique que psychologique. Quelques économistes commencent à penser que seule l’entraide et la bienveillance nous sortiront de la crise. Longtemps les valeurs d’individualisme,  de “winner” ont gouverné notre fonctionnement et le gouverne encore de trop mais aujourd’hui, plusieurs philosophes, sociologues et scientifiques en tout genre s’accordent à dire que la gentillesse nous éloigne de la cruauté.  Même certains courants de management commencent à penser que la gentillesse est un facteur de productivité.

J’ai eu envie de surfer sur ce mouvement de la journée de la gentillesse pour parler des femmes en surpoids qui souffrent du manque de gentillesse à leur égard .

 Dans le fond, je trouve aberrant que l’on soit obligé de mettre en place “une journée de la gentillesse” pour penser qu’il est primordial d’être gentil mais si c’est un moyen pour « conscientiser », ne serait-ce qu’une fois dans l’année, que il faut faire preuve de gentillesse et d’altruisme, alors c’est mieux que rien et si chacun d’entre nous peut se challenger avec l’idée de faire au moins un acte gentil sur cette journée en particulier et bien cela fera toujours une partie gagnée pour faire reculer “la méchanceté”.

Mais être gentil c’est aussi et surtout et avant tout être gentil avec soi… Et oui, nous sommes souvent notre pire bourreau et à fortiori, nous les femmes rondes qui nous stigmatisons avec notre “horrible surpoids” ! alors le 13 novembre particulièrement, je vous demande d’être particulièrement gentille avec vous même. Dites vous des mots tendres et faite quelque chose de gentil à votre égard ! Ce que vous voulez et sous a forme que vous voulez mais faites le ! Oui c’est un ordre ! Sourire

Le but de cette démarche est de faire preuve d’empathie vis à vis de l’autre mais à mon sens, pour être capable d’être fondamentalement gentil avec l’autre, il faut aussi et surtout être gentil avec soi !

Si la haine et tous ses sentiments dérivés vous envahissent, comment développer votre altruisme ?

Evidemment il existe de fausses gentillesse, par intérêt, par calcul, par peur, par excès de dévotion. La vraie gentillesse n’est pas une attitude contraire à la méchanceté.  c’est un acte qui nous permet de prendre l’entière mesure de nos responsabilités et c’est un acte d’affirmation de soi. Pour que la gentillesse existe, il faut paradoxalement savoir dire non, se révolter et s’opposer lorsque cela vous parait nécessaire. vous êtes maître de vos modes d’expression. Cela n’a rien de gentil si vous êtes gentille dans un but détourné, pour cacher ce que vous ne voulez pas dévoiler de vous.  Le conflit n’implique pas forcément la violence. La vraie gentillesse vous positionne dans un rapport authentique et d’égal à égal avec l’autre.

Sans gentillesse on ne survit pas. Cela parait surréaliste de penser dans ce climat sociétal si violent que la gentillesse peut être la clef de notre salut pourtant, le manque de respect, les tromperies, les manipulations, les violences nous épuisent et nous détruisent à petit feu alors que la gentillesse nous apaise, nous donne une bonne estime de nous même, nous met du baume au cœur. On a jamais vu quelqu’un faire un Burn out ou se suicider pour avoir reçu un excès de gentillesse…

En plus à moins d’avoir à faire à de la perversion en face, la gentillesse est souvent reçue et récompensée par la réciprocité.

4071142823_82af7ec5cc_z

Faire preuve de gentillesse à bon escient c’est faire preuve d’intelligence !  

Alors mes belles rondes atomiques, montrez  la grandeur de votre intelligence et faites preuve de gentillesse. Traitez vous avec amour et bienveillance et souriez aux autres. Soyez gentille avec votre surpoids. SI ! parlez lui  gentiment Dites à votre gros bidou que vous l’aimez ( non je n’ai rien bu, il n’est que 10 h du matin Clignement d'œil ) Faites un tour en ville, tenez la porte à quelqu’un, faites un beau sourire et acceptez que vous pouvez être heureuse avec PLUS de gentillesse au sens LARGE !!!

Vos parents vous ont souvent dit “ Sois gentille avec la maîtresse, sois gentille avec la dame etc.”

“ Eh bien moi je vous dis “ SOIS gentille avec toi avant d’être gentille avec qui que ce soi !!!”

Woman and white tulle fabric

Si cet article vous a interpelé, faites le circuler et n’hésitez pas à commenter Clignement d'œil

Atomiquement vôtre,

Christelle

1 Commentaire

  1. Ingrid dit :

    Très bon article !

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test, aucune commande ne peut être formulée Rejeter