Je range, je trie, je jette donc je suis !

Moi, RONDE ATOMIQUE, j’ai repris le sport ;)
24 avril 2016
ALLEZ HOP ! Je retourne en cuisine
8 mai 2016
Show all

Je range, je trie, je jette donc je suis !

C’est décidé, le printemps est là, propice aux changements, c’est un temps pour la renaissance donc moi je range ma penderie !

Oui mais voilà qui dit ranger, dit trier, et qui dit trier dit jeter … Et là tout à coup, les choses se compliquent très sérieusement…

Je dois me “séparer” des vêtements et chaussures qui étouffent mes armoires . Mes meubles de rangement sont à l’agonie et se meurent sous le poids de tout ce qui les envahit …et pourtant, je sais que soulager la souffrance de mes armoires peut générer chez moi beaucoup de malaises…

Cette belle robe totalement démodée mais dans laquelle j’ai rencontré mon prince charmant déchu, ce pantalon en  taille 44, témoin que je suis un jour rentrée dans cette taille et que je n’ai pas encore fait le deuil d’y retourner… Cette robe de chambre qui appartenait à mon papa chéri, ce super sac à main, récupéré dans la malle aux trésors de maman et qui sous couvert de mode « vintage » à encore toute sa place sur le monticule de sacs que j’ai déjà emmagasiné… et cette barboteuse de la petite dernière qui irait si bien au futur enfant à venir de mon propre enfant ……

4635677109_57db6fa33b_z

Paradoxalement, je n’ai rien à me mettre et tous les matins c’est la même galère ! 9 fois sur 10 je finis en jean ! Ben oui, l’armoire est en overdose  mais moi tous les matins je repasse inlassablement ma main sur chaque cintre… Non ça j’aime plus… non, ça, ça ne me va plus… non ça c’est démodé… non cette couleur c’est moche avec mon teint … Mais qu’est ce qui m’a pris le jour ou j’ai acheté ce haut plein de fanfreluches !?  etc.

En fait, tous ces vestiges sont les témoins d’une vie passée que à la fois, je ne peux me résigner à classer et qui en même temps, pèsent si lourds dans ma besace émotionnelle…

Je voudrais ranger mais la tâche parait tellement sur-dimensionnée que je procrastine et renvoie toujours au lendemain, avec de très bonnes excuses plus fausses les unes que les autres mais qui m’aident à ne pas voir la réalité !

L’encombrement de mes armoires est à la hauteur de mon encombrement psychique …

L’intérieur de mes armoires devrait être le reflet de l’être que je suis et qui est en devenir et non le reflet de l’être du passé…

Mon dressing n’est pas un muséum d’histoire naturelle et je ne suis pas un de ces animaux figés dans le formol Clignement d'œil

Et alors nous les femmes en sous- poids ou en sur-poids, nous sommes au paroxysme du phénomène ! Combien de vêtements de différentes tailles et finalement surtout pas la nôtre, sont dans votre armoire ? 

Un peu comme si nous trimballions une armoire de kilos à côté de nous, en plus ou en moins, juste au cas ou ! En fait cela révèle bien l’ampleur du phénomène, une fragilité psychologique et notamment focalisée sur le pondéral, notre meilleur ennemi de toujours…

C’est marrant d’ailleurs car finalement, vous avez des vêtements en taille inférieure à la vôtre, des vêtements en taille supérieure à la votre et bizarrement si peu de vêtement à votre taille actuelle…

Passé et futur hypothétique encombrent vos placards mais vous faites peu cas du présentClignement d'œil

1205714884_47f94be01d_m

Nos vies évoluent ! C’est le propre de l’homme que d’être en perpétuelle mutation, pour ne pas dire métamorphose.

Pourtant, nous voudrions que nos vestiaires restent les mêmes, avec en prime un facteur accumulateur ! c’est une peu bizarre non ?  

Lorsque la nature procède au renouveau printanier, elle ne s’encombre pas du passé. Les bourgeons ne sont pas ceux de l’année passée ? La mue qui fait perdre ses poils à votre animal de compagnie fait bien renaître un autre pelage et ne se juxtapose pas au précédent ? 

Vos souvenirs ont une place dans votre tête, et même dans votre album photos mais inutiles de les amasser dans vos armoires… Comme si jeter les preuves physiques du passé correspondait à jeter tout un pan de votre vie …

Vous n’êtes pas ce que vous possédez et vos vies ne se résument pas à vos accumulations matérielles.

Votre vestiaire est un symbole de liens affectifs que vous avez nourris et construits à tort ou à raison. Inutile de garder des pièces à conviction d’un passé empreint de mélancolie et qui nourrit vos frustrations et vos nostalgies !

C’est étonnant de constater à quel point vous avez investi cette simple chemise qui lorsque vous la regarder est tout sauf une chemise alors que je vous assure que ce n’est qu’ un morceau de tissus issu de la confection et qui s’appelle chemise et qui n’a pour fonction que de vous habiller au mieux Clignement d'œil

Ouvrez les portes et laissez partir les “démons”  du passé ! Acceptez de faire le deuil.

Fotolia_77784731_Subscription_Monthly_M.jpg

Le deuil c’est la fin de quelque chose mais c’est aussi et surtout la naissance d’autre chose !

Mais, avant de faire naître autre chose, il faut accepter de laisser le passé dans le passé.

Les armoires engorgées sont souvent le reflet de « la peur du vide ». Comme si en vidant nos placards, il y avait un risque que nous vidions nos âmes, que nous nous délestions de ce qui nous a construits.

L’important est de ne garder que ce qui nous aide à vivre au mieux avec nous-même.

Les bons souvenirs tatoués de joie et de bien être oui ! Les tragédies nostalgiques non ! Si vous jetez le chandail préféré de votre ex, vous ne serez pas plus malheureuse par la suite. Si vous donnez le manteau de votre parent décédé que vous avez tant aimé, vous ne jetez pas votre amour à la poubelle ni vos souvenirs aux oubliettes, vous allez juste de l’avant .

It is rainning shoes

Si l’on s’intéresse au sens premier du mot capharnaüm qui vient de l’hébreu « Kefar Nahum », on peut être interloqué par sa signification car ce mot composé servait à désigner « le village de la consolation » avant de prendre son dernier sens “ cabinet de débarras”.

Alors en fouillant dans mes expériences personnelles, mes connaissances professionnelles et les conseils des “cleanerthérapists” anglo-saxons, (entendez “les thérapeutes par le nettoyage”),

j’ai réussi à distinguer au moins  « 7 bonnes pratiques » qui pourront vous aider à faire le tri !  

Les règles du rangement

1/ Les motivations 

Trouvez des motivations fortes et TRES personnelles

Vous étouffez dans votre logement et voulez gagner de l’espace ?  vous êtes englués dans le passé et voulez repartir vierge et délestée?  Vous accueillez un nouvel enfant et la chambre qui servait de débarras doit revenir à sa fonction première ? etc..

Cette démarche est toute personnelle mais elle est très importante pour que le moteur ne essouffle pas en cours de route ! Et surtout, rappelez vous que l’accumulation et le fait de ne pas pouvoir jeter est symptomatique de quelque chose qui n’est pas signe de “bien être”

2/ La méthodologie

Je prends 3 “ sacs”, 3 contenants et je fais un sac pour ce que je veux donner, un autre pour ce que je souhaite vendre et un dernier pour ce que je jette. Cette classification vous permettra pour chaque objet analyser de connaître rapidement sa place. Plus vous segmentez votre tâche,  plus celle-ci vous paraîtra facile.

La meilleure manière de ne pas se retrouver devant l’énormité de l’enjeu, c’est de procéder avec méthode, de façon pragmatique avec une mécanique rodée qui ne laisse pas place à la réflexion longue. 

3/ L’interdiction à laquelle ne surtout pas déroger !

Ne pas remettre son nez dans les sacs triés et ne laisser personne re-trier derrière vous !

Je m’explique : le jour où vous décidez de trier, vous êtes habité par une certaine énergie et vous avez à cœur de faire place nette mais c’est un ressenti fragile… Il suffit que votre conjoint ou tout autre personne vous disent “ Oh tu te débarrasses de ça ? … Mais il te va si  si bien ce petit haut!  “ … Et c’est foutu, vous récupérez l’objet du crime aussitôt et il repart obstruer les étagères de votre pauvre armoire .

Ou encore, le lendemain, de votre grand tri,  vous êtes d’humeur plus maussade, et votre sentiment d’insécurité vous demande de vous raccrocher aux choses connues … Si à ce moment là vous ré-ouvrez les sacs faits la veille, c’est également foutu ! Tout le travail de la veille sera anéanti au profit de votre mal-être du jour…

Fotolia_78067082_Subscription_Monthly_M

4/ Ranger régulièrement

Plus vous ferez ce tri régulièrement, moins vous serez assommés par avance par la vue de la charge de travail que cela semble représenter …

A vous de trouver une fréquence acceptable mais surtout, tenez vous y !

Attention, ne décidez pas de ranger la totalité d’une pièce en une seule fois ! C‘est le moyen le plus sûr de tout arrêter en cours de route… De laisser gisants sur le sol les cadavres de vêtements et de finir pas les reprendre pour les tasser au mieux là où ils étaient !

Prenez un tiroir, puis éventuellement un autre, ou la totalité d’une seule commode mais ne vous attaquez pas à la fois aux commodes, aux armoires et aux placards en même temps ! C’est frustration garantie à l’arrivée, car à vos yeux, vous n’aurez encore une fois pas été à la hauteur de vos ambitions …

5/ Trouvez une aide qui ne partage pas vos affects  

Si vous n’arrivez pas à faire ce rangement seule, faites vous aider d’un ami qui ne sera pas ultra sensible à vos références émotionnelles.

Inutile de ranger votre placard avec une fan de « vintage » qui vous expliquera immanquablement comment recycler la quasi totalité de votre penderie… Oui tous les vêtements peuvent avoir une seconde vie !

Entre mode et « customisation », n’importe quelle fringue peut renaître de ses cendres mais laissez la renaître ailleurs, pas chez vous ! Soyez matures et laissez votre fringue voler de ses propres ailes en dehors du nid 😉

Fotolia_61175030_Subscription_Monthly_M.jpg 

6/ Date de péremption 

Tout ce que je n’ai pas porté pendant 2 ans n’a aucune raison de rester dans mon armoire ! Fixez vous une date limite raisonnable au delà de laquelle vous devez considérer que le produit est devenu périmé donc impropre à votre consommation et vous devez vous en séparer !

Oui je sais, il est tout neuf et vous ne l’avez jamais porté…  eh bien vendez le !

Vous êtes en plein régime et bientôt avec 5 kilos de moins vous allez rentrer dedans…  non ! Quand vous aurez perdu ces 5 kilos, vous aurez envie d’autre chose et vous achèterez un autre vêtement,  donc aujourd’hui, on le donne ou on le vend à quelqu’un qui pourra en profiter MAINTENANT;  pas dans 5 kilos !

« Mais Christelle, tu prônes le gaspillage, c’est pas bien,  ce truc, il va revenir à la mode, c’est certain ! « Non on s’en fou !

On ne gaspille pas, on recycle en donnant, en vendant , en jetant dans une boite de récupération spéciale vêtements mais on ne le garde pas sous prétexte qu’un jour prochain c’est sur, ce sera à la mode…

7/ Je cantonne tel produit à tel périmètre de rangement 

Ne rachetez ni armoire complémentaire, ni malle, ni casier ou autre réceptacle de rangement, n’en déplaise à Ikéa  pour qui, au demeurant, j’ai beaucoup d’affection Clignement d'œil

Par exemple, pour mes chaussures, j’ai une armoire que je partage avec mon conjoint et dès lors que cette armoire ne peut plus accueillir de nouvelles paires, j’en conclus que je dois procéder à un tri !

SI un objet rentre, un autre doit sortir c’est la base de la non invasion et du bien-être PAR  et POUR l’armoire Clignement d'œil

Notre intérieur « maison » est le reflet de notre intérieur « psychologique ».

Si l’on veut aller de l’avant, le rangement et le tri ont leur importance dans notre quête du bien être ! 

La vie commence après avoir fait du tri, à vous d’écrire votre histoire de  tri 😉

Bottle butterflies.Game icon of magic elixir. Vector design for app user interface

3 Commentaires

  1. Hélène Balesse dit :

    loll!! Ça m’a rappelé des personnes que j’aime beaucoup.

  2. Sev dit :

    Excellent! Comme d’hab tu me diras

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test, aucune commande ne peut être formulée Rejeter