C’est pas bon pour ta santé !

T’es pas un 8 ? Ca craint !
5 juin 2016
Petons poteles cherchent soins adaptes ;)
19 juin 2016
Show all

C’est pas bon pour ta santé !

Comme “Ce n’est pas bon pour ta santé”, cela donne vraisemblablement le droit, aux plus minces ou moins gros, à plusieurs de ceux qui se pensent “dans la norme”, de prodiguer des conseils aux “plus atteints”.

Vous l’avez deviné,  je parle bien entendu du fameux surpoids pour lequel toutes les populations les moins touchées scandent en cœur le même refrain : “Attention, fais attention, tes kilos en trop , c’est pas bon pour toi ! tu peux avoir plein de problème de santé à cause de ça !”

Alors sous couvert d’une CERTAINE grande parole médicale érigée en toute puissance, on a le sentiment que tout un chacun peut se permettre des jugements et des préjugés, que les rondes et ronds n’ont pas d’autre choix que de prendre en pleine face avec en prime une grosse louche de culpabilité !

Après….C’est normal… C’est un peu de votre faute si vous êtes grosses non ? Manque d’hygiène alimentaire, manque de volonté, manque de contrôle… Franchement vous n’y mettez pas beaucoup du votre non plus… Si on part du principe que vous êtes grosse parce que vous mangez trop, eh bien c’est très simple, il suffit d’arrêter de manger autant et puis vous allez maigrir ! Pas de recette miracle, c’est facile : du sport, une bonne hygiène alimentaire et tout rentre dans l‘ordre ! Ah sinon, il y a les opérations chirurgicales , si tu sais bien…

MAIS QUE D’INEPTIES dans toutes ces phrases cruelles et dénuées de bon sens !!!

 

medicine

Trouvez -vous logique que tout un chacun s’improvise médecin et prodigue des conseils dignes de Télé 7 jours dès lors qu’il rencontre une personne en surpoids ? AH pardon, j’oubliais, évidement le tout, sous couvert de bienveillance ?

“ Moi si je te dis ca, c’est pour ton bien  !”

Un exemple très concret de la vraie vie de Christelle, 43 ans, obèse

( ben moi quoi Clignement d'œil )  :

L’autre jour, à la salle de sport ( oui je sais j’y passe beaucoup de temps), une femme d’une soixantaine d’année, qui venait de faire un cours de Zumba avec moi m’interpelle à la sortie des vestiaires et me dit :

-“ Ca va ? ( le cours avait été intense)”. “ Oui très bien merci, et vous ? ”.

-” Oui ça va … Mais vous faites combien d’heures de cours par semaine ?” , me dit- elle ( elle me voit régulièrement enchaîner les cours) …

Je lui réponds :” En moyenne 5 heures par semaine.”

-“AH oui… C’est bien ce que je pensais… C’est beaucoup…. Faites attention tout de même parce que lorsque vous allez arrêter, vous risquez de beaucoup grossir … “  !?         OK…

Je reste un peu perplexe et là j’éclate de rire et lui dit: ” Ben vous savez là ou j’en suis en terme de poids, plus serait un crime…”

Elle semble ne pas comprendre la blagounette et elle continue “: Non parce que vous savez, j’ai une amie comme vous ( traduira qui pourra ) … elle a dû se faire opérer d’un genou et donc, il a fallut qu’elle arrête le sport pendant plusieurs mois .. Je ne vous raconte pas le poids qu’elle a pris… “

OK ! Donc l’idée, c’est que le sport que j’ai repris il y a moins de 2 mois, il faudrait que je ralentisse sous prétexte que, si à un moment ou un autre je ne peux plus en faire, je risque de grossir…  Quelle belle analyse, je vous laisse juge.. Sourire

Je vous promets, j’étais bien à la salle de sport, pas dans un asile psychiatrique entrain de tenter une conversation avec quelqu’un qui a perdu pied. Cette personne est plutôt très avenante, au visage très ouvert et elle semble discourir de façon tout à fait normale …Et pourtant…  Que de manifestations généralistes et complètement stéréotypées dans l’expression d’une simple phrase assassine….

5682935077_3f04e4240a_z

 

Voilà, nous y sommes! Que ce soit parce que vous ne vous prenez soit- disant pas en main ou parce que vous vous prenez soit- disant trop en main, en fait, l’idée c’est que vous ne rentrez pas dans les stéréotypes et donc là, les diagnostics de tous les charlatans de la rue, improvisés médecins pour l’occasion, vous tombent dessus, sans que bien sure vous n’ayez rien demandé !

« Ma voisine connaît une fille grosse qui a eu plein de problème d’hypertension… Mon frère a sa femme qui n’arrive plus à se déplacer parce qu’elle est trop forte… Mon chien à une copine, danseuse de Samba et obèse parce qu’elle mange un Carambar tous les samedis… «  Enfin des vraies vérités quoi ! Que personne ne peut remettre en cause et que l’on peut généraliser sans état d’âme à toutes les personnes en surpoids Clignement d'œil

Alors oui je sais qu’il est médicalement prouvé que le surpoids peut être une cause aggravante pour déclarer certaines maladies. On est aussi au courant que X % des personnes obèses ont une espérance de vie plus réduite que les personnes avec une IMC correcte. Je suis saine d’esprit ( enfin je crois Clignement d'œil) … ET parfaitement consciente des risques encourus mais est -ce- que ces constats médicaux nous donnent, vous donnent, leur donnent le droit de stigmatiser toutes les personnes en surpoids, de les montrer du doigt, de les exclure ou de les malmener ???

Perso, si on en est à comparer nos entourages pour en faire des statistiques médicales sur lesquelles s’appuyer, je connais beaucoup de personnes avec des difficultés motrices et sans surpoids, plusieurs autres touchées par l’hypertension sans être accompagnées d’obésité… etc. etc.

Enfant, j’ai connu un médecin, qui à chaque fois que mes parents consultaient pour une angine ou une trachéite que j’avais attrapées, me pesait systématiquement. Sur une demi heure de consultation, 25 minutes étaient utilisées à discourir sur mon honteux surpoids… Tant et si bien qu’enfant, j’avais fini par comprendre que lorsque j’attrapais un simple rhume, c’était lié à mon embonpoint et donc j’étais coupable d’avoir attrapé ce rhume… Beau travail pédagogique non ?

 

Doctor's Recommended Food

 

Pourquoi est t-il si important pour les gens d’émettre des opinions, des jugements sur le surpoids de l’autre ?

Les dysfonctionnements sont systématiquement chez l’autre ? ! C’EST AMUSANT…

Alors on va encore enfoncer quelques portes ouvertes … Le surpoids, l’obésité ne sont pas des choix pour la plus grande majorité de la population. C’est l’expression d’une blessure, d’une souffrance, d’un dysfonctionnement .

C’est une forme de “ dérèglement”  qui fait souvent “trop manger” et puis certains autres mangent tout a fait normalement mais leur métabolisme n’assimile pas aussi bien qu’il le faudrait…

Le surpoids est un symptôme. Ce n’est pas la maladie !

La maladie prend ses sources dans le psychologique, le génétique, l’hormonale, l’endocrinien etc, etc.  “C’est pas vrai, pas de mystère, si t’es gros c’est que tu bouffes trop … “ Et donc, si “je bouffe trop”, c’est parce que j’ai plaisir consciemment à “Trop bouffer” ?? Tu crois que je ne suis pas consciente que mon surpoids peut engendrer des problèmes de santé ? Tu penses que je me suicide consciemment à petit feu et que justement j’attends tes remarques déplacées pour me reprendre en main ??  Tu crois que j’ai vraiment besoin de ta psychologie de comptoir pour “faire ou “défaire “ avec mon surpoids ?

Tu commences à saisir l’absurdité de ton raisonnement toi le plus mince que moi qui me juge avec tant de légèreté ?

Fotolia_96407803_Subscription_Monthly_M.jpg

Et s’il était plus compliqué que ce que l’on imagine de prendre soin de soi ? De se mettre au centre  de soi pour se réaliser et s’épanouir ?…

Celui qui a une maladie génétique ou maladie orpheline ou maladie tout court, est-il responsable de sa maladie ? C’est de sa faute ? Il est donc coupable, coupable de ne pas se prendre en main ? ! Coupable de souffrir de quelque chose qui le rend “malade” ?

Et puis si finalement certains se trouvaient bien avec quelques kilos superflus ?  AH ça c’est une vraie provocation hein ?? Pourtant, plusieurs femmes et hommes n’ont pas pour rêve absolu de devenir mince…

Pour la majorité d’entre nous, le surpoids n’est pas un choix, c’est subit ! On fait avec !

Plusieurs ont perdu plus de kilos que la plupart des gens sans problèmes de poids n’auraient pu perdre et ces personnes manqueraient de courage, de volonté ?

Fotolia_77784731_Subscription_Monthly_M_thumb.jpg

La volonté n’a rien à voir dans le fait de garder le contrôle. Pour garder le contrôle, il faut déjà partir du principe que l’on a ce fameux contrôle… Pour réussir une perte de poids viable et stable dans le temps, il faut déjà connaître puis comprendre puis assimiler la raison de ce surpoids et ensuite il faut accepter l’idée d’un changement. Il faut accepter de modifier son corps au point de générer des modifications dans tout son être. Difficile de réapprendre à vivre avec une autre que soi… Il ne faut surtout pas confondre volonté et motivations et pour trouver les motivations, il faut faire un long travail sur soi qui permettra de saisir une fois pour toutes ce qui est à l’origine de cette prise de poids.

 

Moi j’aimerai AUSSI que l’on pose la question autrement : Pourquoi toi es-tu si dérangé de me voir grosse ? T’as peur ? mais de quoi as- tu peur ?

human

 

 

 

 

C’est pas contagieux tu sais.  Ça te renvoie à ta propre perte de contrôle face à tes propres problèmes ??? En fait ça t’agresse de voir quelqu’un qui sort de tes sentiers battus ? Je ne suis pas dans ta norme et ta norme c’est toute ta vie ?? Tu perds tous tes repères quand tu me vois ???

Moi j’ai parfois le sentiment à la lecture de la violence de certains témoignages que si tu pouvais gommer de ta page de dessin animé “les plus gros”, tu le ferais avec plaisir … Mais finalement tu rayerais quoi encore ? Les roux, les handicapés, les « trop » petits, ceux qui mangent trop de brocolis, etc. ? Finalement tous les personnages de ta bande dessinée de vie doivent être des supers héros de plastique ?  Sourire

Tu sais moi quand un truc que je regarde ne me plaît pas, eh bien j’arrête de le regarder et puis surtout je me questionne : ” Pourquoi suis -je autant dérangée à la vue de telle ou telle personne ou image ou objet ???  Suis -je agressée parce que légitiment j’ai le droit de me sentir agressée ( obscénité, cruauté, injustice à mon égard, etc.)  ?  Ou, suis- je dérangée parce que ce qui m‘est donné à voir fait échos en moi d’une façon désobligeante, troublante ? N’ai -je pas en fait une peur cachée, un problème à régler de moi à moi lorsqu’à la vue d’un être trop différent de moi, je vacille ? …

Est- ce parce que toi toute ta vie tu as été en contrôle extrême sur ton poids que du coup tu ne me supportes pas ? Ou au contraire, est -ce parce que tu ne sais pas ce que c’est que les problèmes de poids et que tu penses que ceux qui en ont se les créent de toutes pièces???

Ah je sais, tu as connu le surpoids et tu as réussi à maigrir et donc tu te maintiens au prix de privations extrêmes  et tu ne conçois pas que je n’en fasse pas de même ?

Tu avais une grand -mère fouettarde obèse qui te frappait régulièrement ???

Ah je sais, un jour “un gros” s’est assis sur toi et du coup tu t’es cassé le col du fémur ?  Dis moi , sinon t’as la phobie des clowns en plus ?

Allonge toi sur le divan, on va en parler Clignement d'œil

C’est un peu stupide ce que je viens d’écrire non ? Ben je te retourne le compliment cher grosophobe improvisé, petit tyran déguisé en gentil, diagnostiqueur en papier mâché Sourire

Mes belles rondes atomiques, le surpoids que vous rencontrez est le vôtre et il ne doit subir que votre propre jugement et ce dans la bienveillance ! N’endossez certainement pas le jugement insufflé par les autres et ou communément admis .

Vous êtes assez averties, intelligentes et concernées en première ligne pour trouver les réponses en vous et non dans le regard de la société. Si votre surpoids est un problème, cherchez des solutions multiples autres que les régimes et les privations .

Vous savez mieux que n’importe qui ce que les kilos en trop impliquent à tous les degrés au quotidien donc laissez les prédicateurs et autres gourous du « business des kilos » sur le bas coté et centrez -vous sur VOUS !

Vous ne laisseriez personnes porter préjudice à vos enfants ou à vos proches adorés , alors pourquoi le tolérez -vous de certains « nazillons des kilos », mal embouchés ? Clignement d'œil

woman & temptation

Alors en conclusion, j’aurai plaisir à vous rappeler que la grande médecine traditionnelle admet elle- même ne pas avoir trouvé de quoi soigner l’obésité . Seules les opérations barriatriques sont aujourd’hui proposées pour les cas extrêmes . ET lorsqu’il s‘agit du surpoids, il n’existe aucun remède !! Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont des médecins et chirurgiens honnêtes et bienveillants vis à vis des “gros”.

Alors SVP les apprentis médecins, soyez sympas, consacrez- vous à une autre cause et surtout, si on ne vous demande pas votre avis alors gardez le pour vous Clignement d'œil  Sinon, vous pouvez aussi éduquer votre bienveillance et la faire grandir et là , tous les bons professionnels du développement personnel seront là pour vous servir Clignement d'œil

Et vous mes atomiques rondes, encrez -vous dans le sol, respirez, souriez et envoyez bouler vos détracteurs avec un nouveau paramétrage psychique qui vient de l’intérieur. 

Inutile de cracher aux visages des intolérants, adopter plutôt la bonne posture avec une vraie conviction intérieure. Tout est dans l’attitude  et le conditionnement de vos propres croyances et pour sûre, ça fonctionne Clignement d'œil 

Meditating Human On Lotus

2 Commentaires

  1. Béné Dou dit :

    Comme c’est drôle. …On a eu un peu ce genre de discution avec Yolande cette semaine….savoir pourquoi les gens se sentent obligés de te juger sur ton surpoids/obésité alors qu’ils ne connaissent pas ton histoire ne savent pas pourquoi tu en es là. …..On en arrive à la conclusion qu’ils ont peur que ce soit contagieux. ..mais …eux?comment sont ils arrivés à être si c…???

    • Christelle Garrido dit :

      Chère Béné,

      j’aime beaucoup ton commentaire bien trempé 😉 A nous la mission d’éduquer les plus nécessiteux 😉 Projet ambitieux mais pas impossible 🙂

      Bisous

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test, aucune commande ne peut être formulée Rejeter